Laden...

Succes

→ Winkelwagen bijgewerkt

Info

→ Winkelwagen bijgewerkt

Succes

E-mail verzonden!

Fout

E-mail niet verzonden!

Fout

Artikel niet meer op voorraad!

Fout

Succes

Succes

Fout

APPLICATIONS

Contrôle des odeurs

Dans l'industrie, il peut arriver que lors des processus de production, certain gaz particulièrement odorants soient libérés. Les systèmes de ventilation extraient généralement ces odeurs vers l’extérieure. Ces odeurs, même non toxiques, peuvent être à l’origine de désagréments et quand l'air pollué est extrait vers extérieur, il peut provoquer gène et plaintes de la part du voisinage. C’est le cas par exemple de l'industrie de la transformation de la viande, où ces odeurs sont perçues comme très pénétrantes. Il est donc nécessaire grâce à des filtres à charbon actif ou des filtres chimiques de neutraliser ces polluants malodorants avant leurs dispersions.

Les usines de traitement des eaux sont également une source de composants odorants. C’est pourquoi de nombreux processus de purification de l’eau sont équipés de systèmes de purification de l’air permettant de capturer efficacement les mercaptans et les composants comme l’H2S au plus près de leur source émission.

Le traitement de l'air protège le patrimoine culturel

Aux Pays Bas au début des années 90, le ministère du Logement, de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement, conjointement avec l'Agence des bâtiments gouvernementaux, a mis en place le Plan Delta pour la préservation des objets culturels. L'objectif de la directive est la mise en place d’une stratégie et de procédures visant à garantir une qualité de l'air optimal pour la conservation des œuvres et documents stockés ou remisés dans les archives et les musées. Il en découle une directive qui décrit des éléments objectifs de mesure et la classification de la qualité de l’air intérieure des zones de stockages des biens culturels.

Cette directive stipule que la qualité chimique de l'air (comprendre l’agressivité due à la présence de polluants acides) dans une salle d'archives et un lieu de stockage ne doit pas excéder une valeur corrosive maximale de 40 Ångström par période de 30 jours.

Sur une période de 30 jours le degré de corrosion est en constante augmentation. La classe de pureté de l'air dite Delta classe 1 qui est exigée pour les zones de stockages des archives et des musées, correspond a un niveau de pollution dont les conséquence ne produisent qu’une perte de matière sur un coupon de cuivre inférieur à 40 Angström sur 30 jours. Les principaux polluants à l’origine de cette corrosion sont des gaz tels que les NOx, NH3, SO2 et O3.

LICN et ALLSORB fournissent un ensemble de filtres complet qui répond à toutes les exigences et atteint la classe de pureté de l'air la plus élevée, soit la classe Delta 1. Les filtres ont été testés et approuvés par TNO.

En plus de capter les gaz nocifs, il est tout aussi important d’éliminer les microorganismes et les fines particules de poussière de l’air. Il est donc nécessaire de capter les particules de poussière avec un filtre ePM1 à 85% associé au filtre électrostatique. L’ensemble de ces équipements demande une maintenance régulière.

Les systèmes de purification de l’air se composent de 4 étages de filtrations structurées comme suit:

  • Filtre à potentiel électrique (électrostatique) pour capturer la moisissure et les spores
  • Filtre chimique Allsorb8 pour capturer les gaz nocifs
  • Filtre chimique Allsorb15 pour capturer les gaz nocifs
  • Filtre à poussière fine ePM1 - 85% pour capter la poussière fine

Contrôle de la corrosion

Le besoin d’un air moins pollué et moins acide est de plus en plus important et fréquent dans nombreux secteur. Les polluants acides sont directement responsables de la détérioration d’équipements électroniques et électriques essentiels à la bonne marche de nombreuses sociétés. Ces gaz provoquent des dépôts de corrosion sur les circuits imprimés et les composants électroniques. Cela peut entraîner des signaux fantômes et le dysfonctionnement des équipements informatiques.

Après des recherches approfondies, les principaux fournisseurs de systèmes informatiques et d’appareils de mesure et de contrôle ont conjointement défini une norme et des directives pour un environnement moins corrosif. Cette norme est connue sous le nom standard ISA (Instrumentation Society of America).

Cette norme classe l’air en fonction de l’agressivité de la corrosion (classe G1: sans danger, jusqu’à GX: très agressive). Elle définit également les conditions permettant de créer et maintenir un environnement favorable et conforme à la classe G1, que ce soit dans une salle MCC, une salle de contrôle ou un Data Center, par exemple.

Pour éviter la corrosion due aux gaz acides, nous proposons des appareils de mesure pour surveiller la qualité de l'air et la classe de corrosion en temps réel.

Nous proposons également un programme complet de services d’échantillonnage et d’analyse des filtres chimiques. Ces analyses sont nécessaires à la détermination de la durée de vie restante du média filtrant et ainsi pouvoir planifier et gérer les opérations de maintenances nécessaires au bon fonctionnement des systèmes de maintient de la qualité de l’air en garantir un air de normé (G1).

Améliorer la qualité de l'air intérieur (QAI)

La qualité de l'air intérieur (QAI) a un effet prépondérant sur la santé, le confort, la productivité des utilisateurs du dît bâtiment.

Nous passons une grande partie de notre vie à l'intérieur. C’est pourquoi, il est essentiel que la qualité de l'air soit optimale à notre domicile mais aussi sur notre lieu de travail que ce soit un bureau, un atelier, un hôpital ou toutes autres structures. Un air intérieur pollué a un effet sur notre confort, mais peut aussi être à l’origine de ; maux de tête, brûlures aux yeux, toux, irritations, et peut même représenter un risque de maladies respiratoires et chroniques. Le contrôle des sources de pollution, par la filtration des gaz et des poussières sont des solutions simples de mise en œuvre qui améliore le confort de façon notable et protège la santé des usagés des bâtiments.

La qualité de l'air intérieur peut être influencée négativement par:

  • Gassen waaronder koolmonoxide, kooldioxide en vluchtige, organische stoffen
  • Des gaz comme le monoxyde de carbone, le dioxyde de carbone et les Composés Organiques Volatils
  • Des contaminants microbiens tels que champignons et bactéries
  • Des particules de poussière

LICN et ALLSORB FILTERS peuvent cartographier la qualité de l'air et élaborer un plan d'action. Pour éliminer efficacement les gaz nocifs, les particules et les micro-organismes de l'air. Nous pouvons utiliser une large gamme de filtres chimiques en combinaison avec des filtres à charbon actif et des filtres ePM1.